Consommation : et si vous passiez à la location ?

10/01/2020

Vêtements, meubles, électroménager, bricolage, puériculture… Tout (ou presque) se loue désormais ! En effet, pourquoi acheter un objet dont on ne se servira que quelques heures par an ou pendant une très courte période ? Nos conseils pour consommer malin sans polluer la planète.

Consommation : et si vous passiez à la location ?

Rien ne s’achète, tout se loue 

Vous avez sûrement une perceuse, une scie sauteuse ou un tournevis électrique dans votre placard. A part si vous êtes un bricoleur chevronné, combien de temps vous êtes-vous servi de l’un de ces outils cette année ? En moyenne, une perceuse n’est utilisée que 12 minutes par un particulier sur l’ensemble de son cycle de vie. Alors, avant d’acheter un objet que vous pourriez louer, demandez-vous d’abord si vous allez l’utiliser souvent…

Faire le choix de l'utilité avant tout

80 % des Français pensent qu’il est plus important de pouvoir utiliser un produit que de le posséder (Source : Observatoire du rapport à l’économie circulaire, ObSoCo, septembre 2019). Cet essor de l’économie de l’usage va de pair avec le recul de l’attachement à la propriété. Pourtant nous restons attachés à la propriété pour nos vêtements, notre smartphone ou le gros électroménager. Nous possédons aujourd’hui 15 fois plus d’objets que nos grands-parents, selon l’Ademe.

L’économie de l’abonnement, qui vise à vendre l’usage d’un objet, plus que sa possession concerne essentiellement le divertissement (plateformes de streaming vidéo ou musical pour 46 % des abonnements) et la mobilité : 24 % des Français qui ont souscrit un leasing pour leur voiture ou un abonnement à une offre de transport (Source : Observatoire du rapport à l’économie circulaire, ObSoCo, septembre 2019).  

Une pratique qui n’évolue pas

Selon une étude de l’Observatoire des Français à l’économie circulaire publiée par l’ObSoCo en septembre 2019, près d’un Français sur cinq déclare avoir eu recours à une forme de location au cours des douze derniers mois. Mais quand on regarde dans le détail, il s’agit essentiellement de la location d’une voiture ou d’un véhicule utilitaire. Faute d’une offre adaptée, le recours à la location stagne à un niveau très faible et la mise en location demeure une pratique confidentielle, qui ne concerne que 3 % des Français. Alors, qu’est-ce qu’on attend ?

C’est décidé, je m’y mets !  

Pour lever tous les freins à la location, au prêt, à la réparation ou au réemploi, les pouvoirs publics ont mis les bouchées doubles. Le site https://longuevieauxobjets.gouv.fr/ mis en œuvre par le ministère de la Transition écologique et solidaire et par l’Ademe donne des conseils pour faire durer plus longtemps ses objets et propose un annuaire en ligne pour identifier rapidement les plateformes les plus à même de répondre à vos besoins. Sélectionnez votre besoin, le type d’objet que vous souhaitez louer et vous obtenez une liste d’acteurs de la location entre particuliers ou par des professionnels. Attention, la liste fournie n’engage ni l’Ademe, ni l’Etat, c’est donc à vous d’être vigilants sur le sérieux de la plateforme sur laquelle vous vous rendez.