Le numérique au service des échanges interculturels

09/04/2018

Lutter contre la fracture numérique en Tunisie en équipant une école, tel est le projet de Skander Hchaichi et de ses collègues de l’association DiverCity 4.0. Avec Ma Belle Tribu, ils sollicitent les internautes pour le financer.

Le numérique au service des échanges interculturels

CASDEN MAG a rencontré Skander Hchaichi.

Pouvez-vous nous présenter votre projet ? 

Il s’agit d’un projet de solidarité internationale entre deux établissements scolaires, l’un à Illzach en Alsace et l’autre à Bizerte, en Tunisie. Nous souhaitons travailler sur la fracture numérique en Tunisie tout en mettant en valeur les échanges interculturels et la création de projets en commun entre les enseignants. Pour faire aboutir ce projet, nous devons permettre à l’école de Bizerte de s’équiper d’outils numériques comme des tablettes, des logiciels éducatifs ou un tableau numérique interactif.

Quel est votre rôle ?

Je suis le chef de projet et le président de l’association DiverCity 4.0, que j’ai créé en mai 2017 avec mes collègues de Master 2 en management de projet. Issus d’univers professionnels différents, nous nous sommes regroupés autour d’un projet commun : la création d’une association de solidarité internationale. Cette association à but non lucratif a pour objet de concevoir des projets de solidarité en France et à l'étranger tout en favorisant des liens interculturels, sociaux et solidaires sous toutes ses formes. Notre équipe, partageant la même vision et les mêmes valeurs, a pu ainsi concrétiser l'envie de s'investir dans le domaine de la solidarité internationale. Nous avons l’objectif d’étendre ce projet à d’autres établissements scolaires et d’autres villes en Tunisie, puis dans d’autres pays.

De quelle façon Ma Belle Tribu aide-t-elle votre projet ? 

Ma Belle Tribu est une plateforme collaborative de collectes de fonds qui a accepté de soutenir le projet. L’équipe nous a aussi donné des conseils en matière de communication autour de notre projet. Pour l’association, l’accès à cette plateforme constitue une opportunité pour compléter le budget du projet en s’adressant directement aux internautes. Chaque don fera l’objet d’une contrepartie offerte aux donateurs. Si notre objectif final est de récolter 5 000 euros pour financer la totalité du projet, nous avons un objectif intermédiaire de 2 000 euros pour l’investissement et l’achat de matériel en Tunisie. Dès le mois de mai, nous nous rendrons en Tunisie pour organiser une rencontre « virtuelle » en visio-conférence entre la direction, les enseignants et les élèves des deux établissements scolaires.

 

Découvrez tous les projets en cours sur Ma Belle Tribu et déposez le vôtre !