Mangeons mieux : Consommer bio, quel bénéfice pour la santé et la planète ?

31/01/2018

L’engouement pour les produits issus de l’agriculture biologique est de plus en plus fort : plus de 7 Français sur 10* consomment des produits bio au moins une fois par mois. Ces produits sont-ils meilleurs pour la santé et pour l’environnement ? Comment en augmenter la production afin répondre à l’évolution croissante de la demande ?

Mangeons mieux : Consommer bio, quel bénéfice pour la santé et la planète ?

Un objectif : augmenter la part du bio dans la production 

Privilégier une alimentation saine, sûre et durable et promouvoir un choix de consommation répondant davantage aux attentes des consommateurs, tels sont les objectifs des pouvoirs publics. Pourtant, seule 6 % de la production agricole française est produite et transformée en bio dans 51 500 fermes et entreprises. Pour répondre à la demande croissante des consommateurs, l’objectif du gouvernement est de doubler le nombre de surfaces cultivables en bio, pour atteindre 15 % de surface agricole utile en bio d’ici 2022, et un tiers en 2030. La France deviendrait ainsi un pays leader de l’agro-écologie. La conversion vers le biologique est en route ! Pendant les six premiers mois de 2017, 19 fermes bio ont ouvert chaque jour en France, tandis que le chiffre d’affaires de la vente bio augmentait de 500 millions d’euros. 

La restauration collective en ligne de mire

L’agriculture biologique séduit en effet de plus en plus de consommateurs, à la maison, mais aussi au restaurant, à la cantine ou au restaurant d’entreprise, et doit relever le défi de cette consommation croissante hors domicile (+ 10 % dans la restauration commerciale et + 5 % dans la restauration collective). La proposition exprimée lors des États généraux de l’alimentation d’offrir 50 % de produits bio, labels ou issus de circuits courts dans la restauration collective d’ici 2022 répond à cette tendance. Cet objectif implique une progression de la part de production biologique destinée à la restauration hors foyer sans recourir massivement à l’exportation. Car aujourd’hui, seuls 71 % des produits bio consommés en France y sont produits, une part qui grimpe à 81 % lorsque les produits exotiques sont exclus. Il reste donc une marge de manœuvre importante pour consommer 100 % bio et français !

Manger bio, c’est meilleur pour la santé et pour la planète

L’agriculture biologique constitue l’un des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine des produits en France. De nombreuses études menées par des organismes indépendants ont démontré que les produits bio possédaient des qualités sanitaires et nutritionnelles. Par exemple, ils sont plus riches en vitamines, antioxydants et acides gras polyinsaturés, dont les omega-3, très bénéfiques pour la santé. A contrario, on y retrouve des traces plus faibles de métaux lourds, de pesticides ou de nitrates, que dans les produits conventionnels.

L’une des raisons invoquées par les Français pour privilégier le bio est le respect de l’environnement. En effet, en suivant le rythme des saisons, en respectant les plantes, les hommes et les animaux, l’agriculteur biologique utilise moins de produits chimiques et n’a pas recours aux OGM. Pour fertiliser ses sols, il utilise de préférence des engrais d’origines végétale ou animale. L’ensemble de ces comportements contribue à réduire l’impact de l’agriculture biologique sur l’environnement et donc sur la planète.

 

* Source : agencebio.org

Tout savoir sur les labels alimentaires.