Mobilité : comment réduire votre empreinte carbone ?

04/11/2019

En France, le transport – et le trafic routier en particulier - est responsable d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Chacun de nous peut agir pour réduire ces émissions et de plus en plus de Français adoptent des mobilités décarbonnées ou le covoiturage. Les entreprises de leur côté encouragent le télétravail.

Mobilité : comment réduire votre empreinte carbone ?

Pratiquez le co-voiturage avec vos collègues 

Vos collègues habitent le même village ou le même quartier que vous ? Pourquoi prendre chacun sa voiture le matin pour aller travailler au même endroit. En effet, 70 % des trajets domicile-travail se font seuls en voiture, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. Mais le covoiturage, à deux, trois ou plus si affinités, séduit désormais 30 % des Français, c’est une bonne nouvelle.

Comment s’y prendre ?

 Demandez à votre entreprise ou à votre collectivité si elle a mis en place un forum ou une bourse du covoiturage. Vous pourrez ainsi plus facilement identifier un voisin, même s’il travaille dans un service que vous ne connaissez pas. Vous pouvez aussi poster une petite annonce sur un site Internet de covoiturage, ou adopter le système D en l’affichant à la cantine. Pour vous retrouver le matin, rien de plus facile. Donnez-vous rendez-vous sur une aire de covoiturage ; il y en a plus de 2 000 en France.
Dernier bénéfice de cette bonne pratique : vous ferez des économies. Un salarié qui covoiture tous les jours sur 30 km en alternance avec un collègue peut économiser jusqu’à 2 000 euros par an.

Privilégiez les transports en commun 

Le transport en commun est la solution de transport carboné la plus écologique et la moins coûteuse pour aller travailler. Un tramway émet 62 fois moins de CO2 qu’une voiture individuelle, et un métro 54 fois moins. De plus en plus de bus sont électriques ou fonctionnent à l’hydrogène. Plus propres et plus silencieux, ils circulent parfois sur des voies réservées et évitent les embouteillages.

Comment s’y prendre ? 

La gratuité des transports en commun est pratiquée dans 27 villes petites ou moyenne, pour la plupart, à commencer par Châteauroux, qui en est la pionnière. Pour tous ceux qui habitent ailleurs, une subvention de 50 % du coût des abonnements de transport en commun est financée par toutes les collectivités territoriales. La prise en charge obligatoire des frais de transport en commun fonctionne aussi lorsque l’on travaille à temps partiel ou que l’on a plusieurs employeurs. Il suffit de présenter chaque année un justificatif de votre abonnement annuel pour en bénéficier.  

 

Restez chez vous et télé travaillez !

Aujourd’hui en France, les trois-quarts des déplacements domicile – travail se font en voiture. Or l’ADEME, estime que le télétravail permettrait de réduire d’environ 30 % les impacts environnementaux associés aux trajets domicile-bureau. Pour les seules émissions de particules, ce gain peut atteindre 58 %. Si la moitié de la population active télé travaillait 3 jours par semaine, l’équivalent des émissions de gaz à effet de serre d’environ 366 000 Français seraient évitées. Pourtant, selon l’Insee, seuls 16 à 20 % des actifs pratiqueraient le télétravail. Les plans de de mobilité sont désormais obligatoires dans les entreprises de plus de 100 salariés. Leur objectif et de déployer des mesures pour optimiser l’efficacité des déplacements des salariés, diminuer les émissions polluantes et réduire le trafic routier.

Comment s’y prendre pour télé travailler ?

Demandez à bénéficier du programme télétravail si celui-ci est prévu par votre entreprise. Vous pourrez travailler un à plusieurs jours par semaine depuis chez vous ou depuis un centre de co-working à proximité de votre domicile.