COVID 19 et confinement : attention aux tentatives de piratage !

02/04/2020

Tous confinés, nous passons plus de temps sur les réseaux et devant nos écrans digitaux pour nous distraire, consommer ou rester informés ou pour ceux qui en ont la possibilité, pour télétravailler. En cette période particulière, les fraudeurs redoublent d’efforts et d’ingéniosité, alors soyons tous vigilants pour lutter contre la cybercriminalité ! Pour rappel, quelques bonnes pratiques …

COVID 19 et confinement : attention aux tentatives de piratage !

Méfiez-vous des messages (mail, SMS, chat…) ou appels téléphoniques d’origine inconnue.
L’hameçonnage (ou phishing) reste le premier vecteur d’attaque pour vous dérober des informations personnelles, professionnelles ou bancaires en vous attirant sur de faux sites officiels à la promesse d’une bonne affaire, d’un remboursement, d’une confirmation de commande, d’un colis en attente, d’un problème de sécurité… Ces messages peuvent également contenir une pièce-jointe malveillante (virus) ou vous inciter à vous rendre sur un site piégé pour infecter votre ordinateur ou votre portable.
Dans certains cas, les virus contenus dans ces pièces-jointes peuvent aller jusqu’à bloquer votre matériel voire chiffrer vos fichiers et vous réclamer une rançon pour en retrouver l’accès (voir la fiche sur les rançongiciels ou ransomware) .
Face à ce type de messages, ne cliquez pas sur les liens, n’ouvrez pas les pièces-jointes et en cas de doute, confirmez en contactant directement l’organisme qui prétend vous l’avoir envoyé.

Ne téléchargez vos applications que depuis les sites ou magasins officiels
Dans le cas contraire, vous prendriez le risque d’installer une application piégée qui pourrait vous dérober vos informations personnelles ou bancaires, ou qui pourrait bloquer l’accès à votre machine. Évitez également tous les sites qui proposent « gratuitement » des applications payantes.

Vérifiez la fiabilité et la réputation des sites que vous visitez,
que ce soit pour vous informer ou réaliser un achat. Avant de fournir des informations personnelles ou bancaires, assurez-vous du sérieux du site sur lequel vous comptez vous inscrire ou commander en consultant les avis et en recherchant sur votre moteur de recherche d’éventuelles malversations connues.
Au moindre doute, abstenez-vous !
Avant de cliquer sur un lien douteux, positionnez le curseur de votre souris sur ce lien (sans cliquer) ce qui affichera alors l’adresse vers laquelle il pointe réellement afin d’en vérifier la vraisemblance ou allez directement sur le site de l’organisme en question par un lien favori que vous aurez vous-même créé.

Avec la crise sanitaire, on voit fleurir de faux sites de ventes de masques chirurgicaux, de gels hydro alcooliques, de téléconsultations médicales, de médicaments miracles ou de vaccins expérimentaux qui n’existent évidemment pas.  

À noter l’existence également de nombreux sites qui proposent des attestations de déplacement dérogatoire et des justificatifs de déplacement professionnel payants ou à remplir en ligne.
L’utilisation de ces sites est fortement déconseillée car elle présente un risque significatif de perte/vol de données personnelles voire d’escroqueries.
Les attestations et justificatifs officiels sont gratuitement téléchargeables sur le site du ministère de l’Intérieur.

Soyez vigilants, beaucoup de fausses informations circulent. 
Qu’il s’agisse de propos excessivement catastrophistes ou qui évoquent des solutions miraculeuses face au coronavirus – COVID19, soyez méfiant avec tout ce que vous pouvez voir sur Internet, les forums ou les réseaux sociaux car ils regorgent de fausses informations et de rumeurs infondées et farfelues. Ne relayez pas d’informations que vous n’avez pas pu vérifier depuis une source officielle. Pour rester informé sur la situation, référez-vous au site dédié du gouvernement.

Attention aux appels aux dons frauduleux.
De nombreux appels aux dons et diverses cagnottes relatifs au coronavirus – COVID19 ne manqueront pas d’être lancés pour faire face aux difficultés individuelles ou collectives engendrées par la situation. Avant de verser des fonds, assurez-vous bien que vous n’êtes pas confronté à une escroquerie, en faisant des recherches sur Internet sur la légitimité des causes et des organismes représentés.

 

Source : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/