Réseaux sociaux, comment bien s’en servir ?

04/11/2019

Le constat est clair : nous sommes tous devenus accros aux réseaux sociaux… Mais comment les utiliser à bon escient ? Quelques conseils pour les adultes, les adolescents et les enfants !

Réseaux sociaux, comment bien s’en servir ?

Maîtriser ses publications 

Il faut en être conscient : tout le monde peut voir ce que vous mettez en ligne sur Internet. Photos de vacances, opinions politiques, activités culturelles ou sociales… Avant de partager ou de « liker » un post, réfléchissez, car certaines pages privées auxquelles vous êtes abonné deviendront peut-être un jour publiques. Un employeur potentiel pourra par exemple y avoir accès. Pour chaque réseau social que vous utilisez, définissez ce que vous souhaitez y poster et qui y aura accès. De manière générale, réservez les informations relatives votre vie privée à votre premier cercle, amis ou famille. Votre liste d’amis peut être la cible de piratages entraînant un usage frauduleux de vos données. En livrant le moins d’informations personnelles possible lors d’une inscription en ligne, vous limitez ce risque.
Chacune de vos publications et de vos actions sur Facebook, Twitter ou Instagram s’accumule dans votre historique. Pensez à vider régulièrement l’historique de vos actions et des pages « likées » sur Facebook ou celui des vidéos que vous avez regardées sur You Tube.

Pour en savoir plus sur les bons réflexes à adopter pour protéger votre vie privée, consultez les conseils de la Commission nationale Internet et liberté (CNIL). 

Ados et portables : instaurer des règles

84 % des 13-19 ans possèdent un smartphone selon l’enquête Ipsos Junior Connect 2018. Pour cette première génération « digital native », le portable et les réseaux sociaux auxquels il donne accès peut devenir problématique. Utilisation compulsive de messageries instantanées, envois de photos prises à l’insu des camarades, moqueries entre les enfants ouvrent parfois la voie au cyber harcèlement. Les réseaux sociaux deviennent ainsi une caisse de résonnance du harcèlement.

Des règles simples peuvent permettre de préserver la vie privée de ces adolescents, à l’école et en dehors de l’école. Ne pas filmer ou photographier de scènes de violence, ne pas poster des messages d’insultes ou des photos trop personnelles, sont la meilleure façon de ne nuire à personne. Il est également important de fixer des règles d’usage : pas de coup de fil après 20 h 30, pas de portable ou d’ordinateur dans la chambre la nuit - et de les respecter en tant que parent. 

Enfants : protéger leur vie privée 

Poster une photo de l’anniversaire de son enfant sur Facebook, avouez que c’est tentant quand on s’est donné du mal pour confectionner un gâteau, gonfler des ballons ou accrocher la piñata ! Pourtant, il est recommandé de résister à cette tentation, car votre enfant et ses copains ont des droits à la vie privée.

En vertu du droit à l’oubli pour les mineurs, un internaute, âgé de moins de 18 ans au moment de la publication ou de la création d’un compte en ligne, peut demander au site d’effacer dans les meilleurs délais les données le concernant. Si sa demande n’est pas prise en compte dans un délai d’un mois, un recours est possible auprès de la CNIL.

En tant qu’éducateur, vous devez aussi apprendre à votre enfant à se servir d’Internet ou des réseaux sociaux avec prudence. Pour les plus jeunes, installez dans un premier temps un système de contrôle parental qui vous permettra de limiter leur temps de connexion et d’interdire l’accès à certains sites. Ces systèmes sont disponibles sur les sites « Internet sans crainte » ou Educnum.

En grandissant, votre enfant souhaitera communiquer avec ses amis via les réseaux sociaux. Aidez-le à régler ses paramètres de confidentialité et vérifiez que son profil n’est pas consultable par n’importe qui. N’oubliez pas que certains réseaux sociaux n’autorisent pas les moins de 13 ans à ouvrir un compte. Dernière précision importante : en tant que parent, vous êtes responsable de ce que vos enfants publient.