Apprentissage et Fonction publique, quoi de neuf ?

11/03/2021

C’est le moment de devenir apprenti dans le service public… En effet, les trois Fonctions publiques bénéficient du Plan d’investissement pour les compétences lancé par l’Etat afin de stimuler l’emploi des jeunes jusqu’à 29 ans. Plus de places d’apprentis sont désormais offertes dans l’administration, grâce aux divers dispositifs mis en place.

Apprentissage et Fonction publique, quoi de neuf ?

Où faire son apprentissage dans le service public ?

Les employeurs du secteur public peuvent recourir à l’apprentissage depuis près de vingt ans. Un apprenti peut conclure un contrat d'apprentissage et effectuer sa formation pratique dans la Fonction publique d’État, dans la Fonction publique territoriale et dans la Fonction publique hospitalière, ainsi que dans certains établissements publics industriels et commerciaux employant des fonctionnaires. La nature des activités de l’apprenti doit alors relever de missions de service public.

A l’hôpital, les apprentis et futurs infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthoptistes ou orthophonistes peuvent effectuer certains actes pendant leur formation, sous la responsabilité d’un professionnel diplômé.

A noter, les modalités de rémunération des apprentis du secteur public sont les mêmes que dans le secteur privé depuis la loi de transformation de la Fonction publique du 6 août 2019, qui prévoyait certaines évolutions en matière de formation et d’apprentissage.

 

Quels métiers apprendre dans la Fonction publique ?

Les diplômes préparés dans le cadre de l'apprentissage ou de l’alternance vont du CAP/BEP au master 2 ou au diplôme d’ingénieur. De nombreux métiers peuvent être exercés au sein de l’administration, dans des domaines aussi variés que le juridique, les ressources humaines, les systèmes d’information, la communication, la maintenance et la logistique, la mécanique ou la restauration.

Un apprenti dans une administration publique reçoit sa formation dans un centre de formation des apprentis (CFA) ou dans une section d'apprentissage de lycée professionnel. Toutefois, un CFA peut passer une convention avec un ou plusieurs CFA gérés par l'un des employeurs publics. Lorsque l'apprentissage se déroule dans une collectivité territoriale, ou dans l’un de ses établissements publics administratifs, une convention peut être passée avec le Centre national de la Fonction publique territoriale (CNFPT). Depuis le 1er janvier 2020, le CNFPT contribue à la moitié des frais de formation des apprentis employés par les communes, les départements, les Régions ou les établissements publics qui en dépendent.

 

Peut-on devenir fonctionnaire après son apprentissage ?

Si l’apprenti veut devenir fonctionnaire à l’issue des trois ans de son contrat d’apprentissage, il doit passer un concours d’accès.  Sa période d'apprentissage n'est pas prise en compte pour accéder aux concours internes, l'apprenti doit donc passer les concours externes. Mais le fait d’avoir été apprenti est un atout pour réussir ce type de concours. Depuis 2017, la durée du contrat d’apprentissage est prise en compte dans le calcul de la durée d’activité nécessaire pour se présenter au troisième concours.

En revanche, si l'apprenti continue à travailler dans l'administration après la fin de son contrat, le temps passé en apprentissage n'est pas pris en compte pour calculer son ancienneté. Il ne cotise pas non plus aux régimes de retraite spéciaux pendant la durée de son contrat.

 

Où trouver une offre d'apprentissage ? 

Le portail « Place de l’apprentissage et des stages » (PASS) recense toutes les offres de stages et les contrats d’apprentissage proposés dans la Fonction publique, classés par niveau, domaine d’activité, administration et lieu géographique. Il est aussi possible de retrouver sur le site 1jeune1solution l’ensemble des solutions proposées aux jeunes pour accéder à un emploi.

En 2019, plus de 14 300 stages d’apprentissage ont été signés dans la Fonction publique, dont 60 % dans la Fonction publique territoriale, 34 % dans la Fonction publique d’État et 6 % à l’hôpital. Tous les contrats d’apprentissages conclus entre le 1er juillet 2020 et la fin mars 2021 peuvent bénéficier d’une aide à l’embauche de 3 000 euros, couvrant les coûts que représente un apprenti la première année.