Comment épargner malin ?

20/01/2021

La pandémie et les confinements ont permis à certains de moins dépenser, tandis que d’autres – touchés par le chômage partiel ou par l’arrêt de leur activité – ont vu leurs revenus baisser. Pour vous préparer une année plus sereine et financer vos projets, c’est le moment de faire un point sur votre budget et d’optimiser votre épargne.

Comment épargner malin ?

Estimez vos revenus

Quelles sont vos ressources ? C’est la première étape indispensable pour établir ou actualiser votre budget.

- Pour les agents de la fonction publique et les salariés, c’est facile, il vous suffit de prendre en compte votre salaire ou votre traitement net, avec les éventuelles primesrégulières attribuées pour le transport ou le déjeuner. Le 13e mois ou les primes d’intéressement versées une fois par an sont à considérer à part, car elles n'entrent pas dans votre revenu mensuel.

- Pour les indépendants, commerçants, artisans ou en profession libérale, le revenu mensuel peut être plus fluctuant. Il est donc préférable dans ce cas de prendre en compte le revenu annuel divisé par douze.

Vous devez ajouter à ces revenus d’activités toutes les prestations sociales, pensions ou revenus mobiliers ou immobiliers.

- Les prestations sociales sont attribuées en fonction de votre situation familiale (nombre d’enfants, congé maternité) ou de santé (allocation adulte handicapé par exemple).

- Les pensions sont versées à la suite d’une décision de justice (pension alimentaire, compensation de divorce) ou pour réparer un préjudice (perte de capacité de travail suite à un accident, par exemple).

- Les revenus mobiliers proviennent de vos placements financiers et produits d’épargne (intérêts et dividendes d’actions, par exemple) ou de votre patrimoine immobilier (loyer perçu d’un appartement dont vous êtes propriétaire).

J'estime mon budget en ligne grâce au calculateur de l’Institut national de la consommation.

Un guide pratique

Pour maîtriser votre budget, téléchargez le guide « Les clés de la banque », publié par la Fédération bancaire française.

Calculez vos charges 

Il faut distinguer deux types de charges :

- les charges mensuelles, débitées de votre compte tous les mois. Il s’agit, par exemple, du loyer ou de l’échéance de votre prêt immobilier, du crédit auto, des charges de copropriété, de la facture d’eau, de téléphone, de fournisseur d’accès Internet, de transport en commun ou l’électricité.

Prévoir aussi, chaque mois, un budget pour :

- l’alimentation, l’habillement et l’équipement de la maison ;

- les dépenses liées aux enfants (montant de la cantine, de la crèche ou du centre de loisirs, activités extrascolaires, renouvellement du matériel scolaire…) ;

- les loisirs, activités sportives et dépenses culturelles.

- les charges occasionnelles, qui ne surviennent qu’une fois chaque année, comme la réparation ou l’entretien de la chaudière, la prime d’assurance ou les frais d’entretien de votre voiture.

Prévoir aussi un « matelas de sécurité » pour toutes lesdépenses imprévues, comme un changement de chaudière, la réparation du toit, l’élagage des arbres du jardin, des dépenses médicales importantes ou un accident de la vie, qui risqueraient de déséquilibrer durablement votre budget.

Vous pouvez décider de consacrer une partie de votre budget à des dépenses plus occasionnelles : financement d’un voyage ou de vacances, achat d’un meuble ou d’un appareil électroménager, sortie exceptionnelle...

Optimisez votre épargne

Quel que soit votre projet – planifier un voyage, acheter une voiture, faire construire votre maison, financer les études de vos enfants, assurer un complément de revenu au moment de votre retraite –, l’épargne est un élément important de votre budget.

- Définissez la somme que vous pouvez mettre de côté chaque mois en fonction de vos objectifs, consultez votre conseiller bancaire et ouvrez un livret d’épargne ou un compte dédié à cet usage. Selon votre horizon de placement (durée pendant laquelle vous souhaitez épargner) et votre projet, votre conseiller pourra vous apporter des solutions adaptées.

- Programmez des versements automatiques sur votre compte épargne en début de mois, lorsque votre salaire a été versé, en veillant à préserver un « reste à vivre » suffisant pour faire face à toutes vos dépenses pendant le mois à venir. Ainsi, chaque mois, vous mettez un peu d’argent de côté pour vos projets ! Vous pouvez aussi effectuer des versements exceptionnels, si vous percevez une prime, un héritage ou avez une rentrée d’argent occasionnelle.

 

La CASDEN propose des solutions d’épargne permettant de vous aider à constituer une épargne de précaution ou à préparer le financement de votre projet. En effet, à la CASDEN, l’épargne de tous finance les projets de chacun. Votre épargne vous rapporte des Points(1) et vous permet de faire baisser votre taux d’emprunt. Plus vous épargnez régulièrement sur votre livret CASDEN, plus vous cumulez de Points, plus vous profitez de conditions de financement intéressantes(2).

 

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

(1)    Les Points sont comptabilisés à chaque fin de mois.

(2)  Offre soumise à conditions et dans les limites fixées par l’offre de crédit, sous réserve d’acceptation de votre dossier par l’organisme prêteur, la CASDEN Banque Populaire. Pour le financement d’une opération relevant des articles L 313-1 et suivants du code de la consommation (crédit immobilier), l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées. Pour les crédits à la consommation, l’emprunteur dispose du délai légal de rétractation.