Un Noël à l'empreinte écologique allégée

28/11/2019

A Noël, face à la débauche de consommation ou au risque de gaspillage alimentaire, certains appellent à revenir à plus de frugalité. Tous nos conseils pour gâter ses proches sans avoir mauvaise conscience…

Un Noël à l'empreinte écologique allégée

Un repas de Noël ou de fin d’année sans excès  

Devant la débauche de produits sur les étals des marchés et des magasins en fin d’année, il est tentant d’acheter plus de nourriture que nécessaire. Pourquoi ne pas se faire plaisir avec des plats plus légers, mais tout aussi savoureux, cuisinés à base de légumes de saison et de produits locaux ?
Inutile d’augmenter les quantités sous prétexte que c’est un repas de fête. Votre foie vous dira merci et les lendemains de fête seront plus légers.
Pour trouver des idées de recettes adaptées, retrouvez les conseils de La Fabrique à menus sur le site www.mangerbouger.fr. Enfin, s’il y a des restes, congelez-les ou rangez-les soigneusement au réfrigérateur, pour pouvoir les accommoder les jours suivants.

 

Des cadeaux en quantité raisonnable  

Nous avons déjà à peu près tout ce dont nous avons besoin. Alors, pour Noël, pourquoi ne pas se limiter à un cadeau par adulte ?

Vous pouvez établir une liste de cadeaux communs, à laquelle chacun contribuera selon ses moyens, ou opter pour la tradition du Noël canadien pour les cadeaux entre adultes. A partir d’un thème défini (par exemple : un cadeau pour la planète), chacun apporte un cadeau surprise, déjà emballé. Il sera tiré au sort sous le sapin ! 
Pour les emballages aussi, soyez créatifs et pensez réemploi. Emballez votre cadeau dans un joli torchon neuf, qui pourra être utilisé dans la cuisine ou, selon la tradition japonaise du Furoshiki, pour un emballage chic et zéro déchet.
Faites régulièrement le tri des jouets dont vos enfants ne se servent plus. De nombreuses collectes de jouets sont organisées par les associations ou les écoles au profit d’enfants moins favorisés. Les jouets, qui doivent être emballés, complets et en parfait état, pourront ainsi avoir une nouvelle vie !

  

Une déco de Noël écolo et réutilisable 

Qu’est-ce qui est le plus écologique ? Un sapin artificiel fabriqué en Chine que vous ressortez tous les ans de la cave ou un sapin venu d’une plantation de sapin française, dans le Morvan ou en Franche-Comté ? Selon l’Association française du sapin de Noël nature, le sapin naturel respecte l’environnement alors que la fabrication du sapin artificiel nécessite des produits d’origine pétrolière.
De plus, la culture traditionnelle du sapin permet à des régions rurales de vivre, d’entretenir le paysage et de capter le CO2grâce à la couverture végétale. Tandis que le bilan carbone d’un sapin artificiel n’est pas très bon : il faudrait le conserver et le réutiliser chaque année pendant vingt ans !
Optez aussi pour une décoration réutilisable – verre, bois, papier – que vous rangerez après les fête et réutiliserez l’année suivante.
Après les fêtes, de nombreuses villes, organisent des collectes de sapins. Ils seront transformés en broyats qui serviront à protéger les platebandes et les jardinières des assauts du froid ou des mauvaises herbes. N’hésitez pas à déposer votre sapin, au naturel et débarrassé de ses ornements, dans un point de collecte. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

 

Des retrouvailles familiales au bilan carbone réduit 

Enfin, pour que la fête soit plus belle, essayez de réduire l’impact carbone de vos déplacements. Favorisez le co-voiturage en vous inscrivant sur une plateforme ou en vous organisant avec les autres membres de votre famille. A défaut, voyagez en train plutôt qu’en avion, notamment pour les liaisons intérieures. Prenez le temps de savourer le voyage en admirant le paysage avant de de retrouver tous ceux qui vous sont chers.