Votre projet d’immobilier au vert

11/03/2021

Après le confinement, les Français ont ressenti un appel du vert et une envie de quitter les grandes villes pour s’installer à la campagne ou en banlieue. Comment préparer son projet ? Quels avantages et quels inconvénients en fonction de ses choix ?

Votre projet d’immobilier au vert

Une envie irrépressible de quitter la ville  

Pourquoi subir les inconvénients de la ville sans pouvoir profiter de ses avantages ? C’est ce qu’ont pensé les très nombreux Français qui ont consulté pendant le confinement les annonces immobilières de maisons à la campagne, à la mer ou dans des villes moyennes, en imaginant leur nouvelle vie. Dès la fin du confinement, en mai 2020, ils étaient 42 % à vouloir quitter la capitale au plus vite. En 2021 ils sont encore 82 % à souhaiter le faire, selon le média spécialisé Paris, je te quitte qui aide les candidats au départ.

Peser le pour et le contre

Avant de prendre sa décision, il faut réfléchir bien sûr à toutes les implications de ce changement de vie.

Travail : Aura-t-on la possibilité de trouver un travail proche de son nouveau lieu de résidence ? Est-il possible conserver son emploi actuel en télé travaillant, quitte à prendre le train une ou deux fois par semaine ? Dans ce cas, il faut vérifier ce que la desserte en transport soit facile.

Transport : A quelle distance d’une grande ville ou d’une ville moyenne êtes-vous prêt à habiter ? Êtes-vous partant pour vous lever tôt pour prendre le train afin d’assurer une journée de rendez-vous ? Dans ce cas, la proximité d’une gare peut être un atout.

Budget : En s’éloignant des grandes villes, le salaire diminue très souvent pour s’adapter au bassin d’emploi local. Au coût du remboursement du prêt de la maison, il faudra ajouter de nouvelles dépenses qui vous sont inconnues si vous viviez en appartement : entretien de la chaudière, réparation du toit, soin du jardin… Si vous ne vivez pas en ville, il faut souvent prévoir deux voitures, pour que chaque membre du couple reste autonome. Au coût d’entretien des véhicules s’ajoute celui du carburant et des assurances.

Éducation : Vos enfants pourront-ils aller à l’école près de chez eux ? Lorsqu’ils entreront au collège, puis au lycée, devront-ils prendre le car tôt le matin ou partir en internat ? Auront-ils du choix dans leurs activités extra-scolaires sans que vous passiez votre temps à faire le taxi pour les y conduire ?

Vie sociale : Si vous choisissez de vous installer dans une région où vous n’avez aucune attache, vos amis et votre famille ne vont manqueront-ils pas trop ? Êtes-vous prêt à vous investir dans la vie locale ou dans une association pour créer de nouvelles relations sociales ?

Culture : Dans certaines régions, l’offre culturelle peut être parfois réduite, et il faut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres pour aller au théâtre, à la bibliothèque, au cinéma ou visiter un monument. A l’inverse, certaines villes moyennes sont très dynamiques sur le plan culturel et offrent une large palette de spectacles et d’expositions.

Un projet à préparer soigneusement

Vous partez seul ou à deux. Bâtissez votre projet ensemble en intégrant tous ses aspects. Commencez par la dimension professionnelle et ses conséquences sur votre budget. Si votre décision est murie à deux, elle sera plus facile à assumer. Vous repartirez du bon pied, lorsque les gains de qualité de vie espérés seront au rendez-vous. Bonus, vous serez fiers de servir vos légumes du potager lors de votre premier barbecue !

Vous partez en famille. Associez vos enfants dans le choix de la destination et de la maison en leur demandant de quelle manière ils souhaitent vivre. Ils doivent être conscients qu’il y aura des inconvénients (quitter ses copains, se lever un peu plus tôt, réinventer une nouvelle vie) mais surtout plein d’avantages (jouer au foot dans un grand jardin, élever des poules, vivre près de ses grands-parents, aller voir la mer tous les week-ends).

 

Et pour tous vos projets immobiliers (1),n’hésitez pas à contacter votre Délégation Départementale CASDEN pour monter votre plan de financement ou rendez-vous sur casden.fr pour réaliser une simulation.

 

(1) Offre soumise à conditions et dans les limites fixées par l'offre de crédit, sous réserve d’acceptation de votre dossier par l’organisme prêteur, la CASDEN Banque Populaire. Pour le financement d'une opération relevant des articles L 313-1 et suivants du code de la consommation (crédit immobilier), l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours avant d'accepter l'offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.