8 gestes simples pour réduire notre empreinte numérique

04/10/2021

Notre activité numérique génère 3,8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre et ce chiffre pourrait doubler d’ici 2025. Dès maintenant, nous pouvons agir pour plus de sobriété numérique en adoptant quelques gestes simples, au bureau comme à la maison.

8 gestes simples pour réduire notre empreinte numérique

1 - Faire le tri dans ses mails

Les mails s’accumulent dans votre messagerie et leur stockage sur le serveur de votre fournisseur d’accès consomme beaucoup d’énergie. Classez les mails dès leur arrivée et éliminez tout de suite les messages indésirables. Désabonnez-vous des newsletters inutiles ou que vous ne lisez plus, et pensez à supprimer régulièrement les messages les plus anciens.

2 - Limiter l’envoi de pièces jointes

Ce qui pèse le plus lourd dans un mail, et par conséquent sur  les serveurs de stockage, ce sont les pièces jointes. Compressez la taille des pièces jointes ou envoyez un lien hypertexte ou un URL, qui permettra à votre correspondant de télécharger le document sur un site de dépôt temporaire. Supprimez le logo et l’image de votre signature professionnelle si vous échangez en interne ou avec quelqu’un que vous connaissez bien.

 3 - Ne pas répondre à tous

Lorsque vous adressez un mail, ne multipliez pas le nombre de destinataires. Mettez régulièrement à jour vos listes de destinataires groupés et pistez les doublons. Supprimez les pièces jointes des messages auxquels vous répondez. Réduire de 10 % l’envoi des courriers incluant systématiquement son responsable et un de ses collègues équivaut à environ 1 tonne de CO₂ économisée par an pour une entreprise de 100 salariés.

4 - Ne stocker virtuellement que l’essentiel 

Ne conservez sur votre espace de stockage à distance que ce qui est strictement nécessaire, comme les photos auxquelles vous tenez, les diplômes, les factures et contrats ou titres de propriété, ainsi que les documents d’identité ou de santé. Faites régulièrement des sauvegardes sur un disque dur externe conservé chez vous.

5 - Privilégier l’audio à la vidéo

Les vidéos utilisent 80 % des données du web, dont 60 % de vidéos en ligne. Pour réduire leur impact, désactivez les paramètres de lecture automatique des vidéos, écoutez vos albums préférés après les avoir téléchargés et évitez le visionnage des séries ou des films en streaming.

6 - Noter les adresses de vos sites favoris

15 000 km, c'est la distance moyenne parcourue d’un mail, d’un téléchargement, d’une vidéo ou d’une requête sur un moteur de recherche à travers des câbles, selon l’Ademe. Pour éviter de solliciter un moteur de recherche chaque fois que vous vous rendez sur un site, sauvegardez l’adresse de vos sites préférés. Pensez aussi supprimer les onglets ouverts et inutilisés sur votre navigateur Internet.

7 - Rendre son smartphone plus économe

Désactivez les fonctions GPS, Wi-Fi, Bluetooth sur votre téléphone ou votre tablette quand vous ne vous en servez pas, ou mettez-le en mode économie d’énergie. En moyenne, 35 applications tournent en permanence sur notre smartphone, même si on ne s’en sert pas. Les données qui circulent entre votre téléphone et votre environnement, comme la géolocalisation, vos activités de connexion ou le nombre de pas que vous faites chaque jour, pèsent très lourd dans le bilan carbone. Enfin, à la maison, utilisez votre téléphone Wi-Fi plutôt qu’en 4G.

8 - Acheter un journal ou un magazine en papier

Télécharger la version électronique d’un quotidien consommerait autant d’électricité que de faire une lessive. Faites plaisir à votre kiosquier, achetez votre quotidien ou votre magazine préféré en version papier et n’oubliez pas de mettre le journal, une fois lu, dans la poubelle jaune ! Profitez-en pour lui acheter une carte postale : envoyer une photo de vacances de 1 Mo à dix amis équivaut à parcourir 500 mètres en voiture.

 

Sources : ADEME