Le service public « augmenté »

24/06/2022

Une plateforme propose aux particuliers, associations, administrations et entreprises de contribuer aux initiatives d'intérêt général. Découvrez la première promotion de 9 projets de service public « augmenté ».

Le service public « augmenté »

Le service public augmenté, c’est quoi ?

Le service public augmenté, c’est quand « L’action des entreprises, des associations, des initiatives citoyennes forme un service public augmenté, à l’intersection de deux bonnes volontés : celle de l’administration, dont c’est le cœur de métier, et celle de nos concitoyens qui ont tellement à apporter. ». Cette définition a été donnée par Emmanuel Macron le 15 décembre 2021, lors du Sommet mondial du partenariat pour un gouvernement ouvert.

Des citoyens qui agissent pour la collectivité

Pendant la crise sanitaire, des citoyens ont agi, en complément des pouvoirs publics, pour trouver des solutions pragmatiques et efficaces au service de tous. Guillaume Rozier a ainsi créé le site ViteMaDose pour aider les Français à trouver rapidement un rendez-vous pour se faire vacciner et CovidTracker, un outil en accès libre permettant de suivre l’évolution de l’épidémie en France. Une initiative qui a permis de fluidifier l'accès à la vaccination et de rendre accessible des données en open date sur le Covid 19 sans se substituer aux services proposés par le ministère des Solidarités et de la Santé, ni avec les Agences régionales de santé ou Santé Publique France.  

L’intelligence collective et l’esprit d’initiative, mais aussi la créativité et les compétences techniques de chaque citoyen, peuvent ainsi participer à améliorer les services qui peuvent être proposés aux citoyens. 

Un accélérateur d’initiatives citoyennes

En décembre dernier, Amélie de Montchalin, alors Ministre de la transformation et de la Fonction publique, a lancé un « accélérateur d’initiatives citoyennes » pour renforcer la coopération entre les acteurs publics et les citoyens proposant des initiatives d’intérêt général. 

Cet accélérateur ressemble dans son fonctionnement aux incubateurs qui existent dans de nombreuses entreprises privées. Les salariés peuvent proposer des projets qui améliorent les processus internes ou externes de leur entreprise. Ils sont sélectionnés par un jury et accompagnés pour le développement de leur projet au service de tous.

Une première promo de 9 projets lauréats

La première promotion de l’accélérateur d’initiatives citoyennes est composée de 9 projets portant des actions d’inclusivité, de santé publique, de savoir, de transition écologique, etc. Les projets soumis, au nombre de 187, ont d’abord été déposés sur un site Internet dédié avant d’être sélectionnés fin janvier par un jury de 15 citoyens tirés au sort. Les projets lauréats bénéficient d’un accompagnement et une nouvelle promotion est envisagée tous les trois mois.

Parmi les premiers projets retenus, on trouve une encyclopédie collaborative pour les 8-13 ans, une plateforme d’accès aux documents administratifs, des partages de données publiques pour tous, une aide au sport inclusif ou à la réinsertion après la détention ou encore des initiatives pour favoriser l’engagement citoyen.