Louer ses services entre particuliers, une nouvelle tendance

09/06/2021

Travaux, bricolage, déménagement… Pendant leur temps libre, de plus en plus de Français sont prêts à louer leurs services à d’autres particuliers. Comment profiter de cette nouvelle tendance sans risques ?

Louer ses services entre particuliers, une nouvelle tendance

Des services à proposer aux particuliers

Envie de donner un coup de main à vos voisins ou aux habitants de votre ville, tout en arrondissant vos fins de mois ? Les sites d’entraide et de mises en relation entre particuliers se développent de plus en plus. Ils proposent des échanges de services à titre gratuit, comme les accorderies, ou à titre onéreux, comme les plateformes de « jobbing ».

Plateformes de jobbing, comment faire le tri ?

On connait les sites qui permettent aux jeunes et aux étudiants de proposer quelques heures de babysitting ou de promener votre chien chaque matin. Mais connaissez-vous les sites de location de services entre particuliers ou « jobbing », qui permettent de trouver quelqu’un pour monter des meubles, porter quelques cartons ou tailler une haie ? Rapide, efficace, vous obtenez souvent une réponse quasi immédiate à votre demande. A vous de faire le tri pour éviter des déceptions…

- Avec deux millions de membres, la plateforme de locations de services et de biens Allovoisins est la plus connue en France. Elle prend 15 % de commission sur toutes les transactions et n’impose pas la souscription d’une assurance. La plateforme ne contrôle pas les contenus postés sur son site et n’offre donc pas garanties de sécurité ou de fiabilité du prestataire.

- Stootie est une autre plateforme qui compte un million de membres. Chacun étant censé avoir souscrit une assurance, elle n’intervient pas en cas de litige entre particuliers.

- 200 000 jobbers sont inscrits sur Frizbiz, un site qui propose de confier ses petits travaux de bricolage rapidement et en toute sérénité. Il peut s’agir de particuliers bricoleurs ou de professionnels vérifiés. Votre projet se concrétise en quelques clics et vous pouvez payer en ligne.

- Il existe également de nombreuses plateformes de mise en relation entre voisins, basées sur la proximité géographique, comme Nextdoor ou Mes voisins. Ce sont des réseaux sociaux de voisinage où les échanges de services se font le plus souvent à titre gracieux.

Qu’est-ce qu’une activité accessoire ?

L’activité pratiquée chez un particulier doit rester accessoire, mais l’agent peut être autorisé à exercer plusieurs activités accessoires. La loi ne donne pas d’indication précise sur le nombre d’heures ou la rémunération à ne pas dépasser. En revanche, elle précise bien qu’il doit s’agir d’une activité occasionnelle, ou régulière, mais limitée dans le temps. Elle doit bien sûr être pratiquée en dehors du service.

 

Quelques précautions à prendre

Le magazine Que choisir recommande de prendre quelques précautions pour éviter les mauvaises surprises, que vous soyez prestataire ou à la recherche d’une aide ponctuelle. N’hésitez pas à poser des questions au prestataire pour évaluer sa réactivité et ses compétences et payez de préférence par l’intermédiaire de la plateforme. Attention, certaines professions réglementées ne peuvent pas être exercées sans agrément (déménageur, taxi…).

Les agents publics peuvent-ils louer leur services ?

Les agents publics peuvent être autorisés par leur administration à cumuler, avec leur emploi public, des activités d’aide à domicile chez un ascendant, un descendant ou leur conjoint, ainsi que des travaux de faible importance chez des particuliers. Avant de commencer, il suffit d’adresser à son autorité hiérarchique une demande d’autorisation de cumul d’activité à titre accessoire. Le formulaire doit indiquer le nom de l’employeur ou de l’organisme mais aussi le lieu, le type, la durée et la fréquence de l’activité ainsi que les conditions de rémunération, le cas échéant. L’autorité hiérarchique dispose d’un mois pour notifier sa décision.